Fiche n°525
In memoriam Rüdiger Fischer

in Le Journal des Poètes n°3/2013
MIPAH, 2013





In memoriam Rüdiger Fischer

Figure majeure de la traduction et de l’édition de poésie, Rüdiger Fischer vient de nous quitter. Né à Trèves en 1943, il est décédé des suites d'un cancer, à Rimbach (Allemagne) ce 4 juin 2013, peu avant l’ouverture du Marché de la poésie de Paris, auquel il participait depuis de nombreuses années. De nationalité allemande, ancien élève du Lycée français de Trèves, il était parfait bilingue allemand-français et connaissait bien l’anglais et l’italien. Il habitait un hameau dans la montagne, en Bavière. Je me rappelle une semaine de travail chez lui, loin des bruits et de l’agitation du monde. Précis, rigoureux, inventif, généreux, il avait aussi un bon sens de l’humour. Professeur de français et d’anglais au lycée, il avait créé les Éditions En Forêt / Verlag Im Wald, en 1991. Il a publié plus de deux cents livres de poésie, recueils et anthologies, principalement de poètes de langue française, en version bilingue, trilingue, voire plus. Parmi les auteurs belges, on peut citer, à titre d’exemple, la belle anthologie de la poésie de Philippe Jones, L’oiseau s’écrit au ciel. Mais d’autres noms de chez nous figurent à son catalogue : Maurice Carême, A-M Derèse, Rose-Marie François, Gaspard Hons, Werner Lambersy, Yves Namur, Lucie Spède, Liliane Wouters... Il a aussi publié des poètes américains, israéliens, tchèques, italiens... mais sans jamais se fier à des versions intermédiaires. Par exemple, pour sa traduction allemande de la poésie lettone de Dagnija Dreika, il s’est basé sur ma traduction française en sachant que j’avais travaillé avec l’auteure et en comptant bien que je confronte sa version allemande à l’original letton. Rüdiger Fischer a reçu en 2010 le Prix Horace de la traduction en poésie. Avec un traducteur-éditeur de renommée internationale, c’est un ami très cher que nous perdons. Nous présentons à sa chère épouse, Johanna, et à leurs enfants, nos condoléances les plus sincères. Rose-Marie FRANÇOIS



Rose-Marie François © 2019